Le cirque

Transversales, scène généraliste pluridisciplinaire, s'intéresse au cirque depuis 1999. Des rencontres répétées avec des formes circassiennes fortes, des partenariats suivis avec des artistes (ex. : la Cie Flex puis le collectif "Chantier de Cirque" entre 2002 et 2006), ont incité l'association à formuler un projet "Pour le cirque" à partir de 2005 ; le conventionnement "Arts du Cirque" signé en 2008 avec I‘État peut être considéré comme l'aboutissement de ce parcours.

Depuis, le travail de Transversales pour le cirque s'articule concrètement comme suit :

accompagnement de la création : pour des raisons techniques évidentes (complexité des agrès et des performances, dangerosité, etc.), la mise au point des spectacles de cirque nécessite des temps de préparation bien plus longs que dans les autres disciplines des arts vivants. Les répétitions de spectacles s'organisent en séquences de répétitions (résidences) s'étalant sur 15 à 20 semaines réparties le plus souvent sur deux ans. Ces temps de travail longs ont un coût que les compagnies circassiennes ne pourraient assumer sans l'aide des structures qui les soutiennent en accueillant les résidences et en coproduisant les créations. Transversales assume ses responsabilités en la matière en accueillant chaque année entre 6 et 8 équipes circassiennes sur une durée totale de 12 à 14 semaines. Les résidences ont lieu principalement au théâtre, mais également sous chapiteau, dans les régions rurales.

- diffusion : chaque saison, des spectacles de cirque sont accueillis par Transversales tant au théâtre, qu'en tournée dans les régions rurales ou sous chapiteau (à Verdun ou dans les villages). Cette programmation ambitionne de donner à voir ici une part (la plus large possible) de la vigueur et de la diversité de la création circassienne actuelle. Les spectacles accompagnés dans leur création par Transversales (lire Le projet) sont souvent intégrés à la programmation, mais sans systématisme.

- structuration du cirque : soucieuse de partager les enjeux du cirque et de son développement avec d'autres, Transversales a initié en 2009, à l'échelle de la région Lorraine, une réflexion collective sur les problématiques circassiennes de notre région. Cette démarche a abouti à la création de l'association Cirque en Lorraine (CIEL), devenue en 2016  CIrque En Liens, nouvelle Région oblige, présentée ci-après. Transversales assume ses responsabilités dans ce réseau régional, tout comme dans l'association nationale Territoires de Cirque. Transversales est également présente dans les contextes de "Circus Next" (jeune talent cirque Europe) et de "Hors-les-murs" (HLM, plus occasionnellement).

(c) Patrick RichardCIEL (et le cirque en Lorraine)
Fondée fin 2010 par cinq structures culturelles lorraines, CIEL,( désormais cirque en liens, nouvelle Région oblige) compte à l'heure actuelle 13 membres répartis comme suit sur le territoire lorrain et au Luxembourg :

Les activités : CIEL, le réseau circassien lorrain (et luxembourgeois), s'investit, en réseau, sur l'accompagnement de la création (résidences "partagées", coproductions, ...), la diffusion de spectacles (organisations de tournées régionales), la diffusion sous chapiteau (festival régional "Printemps des chapiteaux", chaque année depuis 2014).PDC

Grâce à la variété de ses membres, des sujets excédant les approches circassiennes exposées dans le projet de Transversales (lire le projet) peuvent être travaillés par le réseau CIEL exemples : les pratiques circassiennes amateurs (sujet porté par Cirk'Eole et Michtô,...), l'Europe et le transfrontalier (avec Kulturfabrik et Carré-rotondes, ...).

Le réseau CIEL est un des éléments les plus importants de la dynamique régionale pour le cirque que l'on constate actuellement.

TDC-Logo-bleu-pantone286-001Territoires de Cirque

Fondée en 2004 dans l’élan de l’Année des Arts du cirque par ceux qui devien­dront six ans plus tard les pre­miers Pôles nationaux des arts du cirque, l’association Territoires de Cirque rassem­ble près de quar­ante struc­tures engagées dans le sou­tien à l’émergence, la créa­tion, et la dif­fu­sion du cirque. Ouvertes à toutes les esthé­tiques du spec­ta­cle vivant ou spé­cial­isées, elles sont des lab­o­ra­toires de recherche, scènes nationales ou con­ven­tion­nées, théâtres de ville, ser­vices cul­turels, lieux de pat­ri­moine, ou étab­lisse­ments de pro­duc­tion.

Télécharger la  plaquette de présentation de l'association Territoires de Cirque