Archives

Vicious Stell fuel Band (Faubourg du blues)

Vicious Steel Fuel Band, c'est six musiciens (guitare, batterie, basse, harmonica, trompette et trombone) venus muscler ce blues rural qui fleur bon le foin et le fuel.

"Une intro irrésistible, obsédante comme le bruit d'un train avalant des kilomètres de rails, une rythmique implacable qui donne envie de taper du pied"

TARIF UNIQUE : 14€

Ludmila Berlinskaïa & Arthur Ancelle

Tout public

Durée : 1h40 avec entracte

Piano à quatre mains avec Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle. Salué de manière dithyrambique par la critique, le duo franco‑russe fête les 150 ans de la naissance de Rachmaninoff.

Avec la suite pour quatre mains du ballet La Belle au bois dormant de Tchaïkovski dans un arrangement de Rachmaninoff, auteur des Six morceaux Op.11, Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle, duo à la ville comme à la scène, nous font entrer dans le versant russe de leur répertoire. La seconde partie nous emmène en France, dans le monde merveilleux de l’enfance, avec La Petite suite de Debussy, « qui ne cherche qu’à faire plaisir » dixit l’auteur, Dolly de Gabriel Fauré, une des plus grandes compositions pour piano à quatre mains du répertoire, pages exquises qui témoignent de son écriture « inexprimable » et Ma mère l’Oye de Ravel. Ce recueil de « cinq pièces enfantines », présenté dans sa version originale, conclut une véritable célébration de l’enfance dans une écriture dépouillée.

Dans l’espace

Tout public

Durée : 1h15 + rencontre avec les artistes

Quelque part au milieu du gué, des acrobates sont obligés de poursuivre leur chemin. Dans un monde à la fois concret et en suspens, trouveront-ils l’équilibre face au désastre imminent ?

Ils sont quatre individus soudain confrontés à devoir se relier les uns aux autres comme aux phénomènes physiques qui les entourent. La compagnie Un loup pour l’homme, dirigée par Alexandre Fray, propose une pièce avec deux musiciens en live. D’une véritable dimension métaphorique, elle raconte les limites du corps et invite à soupeser toute décision nécessaire pour continuer à avancer ! Jouant des défis propres à l’acrobatie, ce cirque d’attraction, de gravité et d’oscillation, invente un univers d’objets sonnants et trébuchants. Il nous parle d’une humanité dépendante de forces environnementales impossibles à ignorer aujourd’hui. Au sein d’une matérialité sans faille, Dans l’espace nous fait ressentir le besoin d’un projet de société commun « avec vents et marées » en compagnie d’étonnants acrobates.

Dans l’espace

Tout public

Durée : 1h15 + rencontre avec les artistes

Quelque part au milieu du gué, des acrobates sont obligés de poursuivre leur chemin. Dans un monde à la fois concret et en suspens, trouveront-ils l’équilibre face au désastre imminent ?

Ils sont quatre individus soudain confrontés à devoir se relier les uns aux autres comme aux phénomènes physiques qui les entourent. La compagnie Un loup pour l’homme, dirigée par Alexandre Fray, propose une pièce avec deux musiciens en live. D’une véritable dimension métaphorique, elle raconte les limites du corps et invite à soupeser toute décision nécessaire pour continuer à avancer ! Jouant des défis propres à l’acrobatie, ce cirque d’attraction, de gravité et d’oscillation, invente un univers d’objets sonnants et trébuchants. Il nous parle d’une humanité dépendante de forces environnementales impossibles à ignorer aujourd’hui. Au sein d’une matérialité sans faille, Dans l’espace nous fait ressentir le besoin d’un projet de société commun « avec vents et marées » en compagnie d’étonnants acrobates.

Dans l’espace

Tout public

Durée : 1h15 + rencontre avec les artistes

Quelque part au milieu du gué, des acrobates sont obligés de poursuivre leur chemin. Dans un monde à la fois concret et en suspens, trouveront-ils l’équilibre face au désastre imminent ?

Ils sont quatre individus soudain confrontés à devoir se relier les uns aux autres comme aux phénomènes physiques qui les entourent. La compagnie Un loup pour l’homme, dirigée par Alexandre Fray, propose une pièce avec deux musiciens en live. D’une véritable dimension métaphorique, elle raconte les limites du corps et invite à soupeser toute décision nécessaire pour continuer à avancer ! Jouant des défis propres à l’acrobatie, ce cirque d’attraction, de gravité et d’oscillation, invente un univers d’objets sonnants et trébuchants. Il nous parle d’une humanité dépendante de forces environnementales impossibles à ignorer aujourd’hui. Au sein d’une matérialité sans faille, Dans l’espace nous fait ressentir le besoin d’un projet de société commun « avec vents et marées » en compagnie d’étonnants acrobates.

Le Premier Artifice

Tout public à partir de 7 ans

Durée : 1h15 + rencontre avec les artistes

Bienvenue sous le chapiteau du Cirque Queer ! L’extravagancey côtoie l’intime avec un spectacle à l’écart des normes, pour le plaisir d’une expérience vécue comme un bal populaire..

Voltigeuse non binaire, clown délirante, lanceur de couteaux, cabarettiste queer & trans-féminine, trapéziste indigne : voici quelques-uns des artistes du Cirque Queer. Leur univers est fait de paillettes écoresponsables et du désir de vous accueillir dans un « espace safe », en conscience des violences discriminatoires, sexuelles et sexistes. Ouvrir une brèche et créer du lien sont à la base de ce cirque engagé. Ici, on marche sur des bouteilles, se contorsionne, se transporte dans les airs ou défie l’équilibre. Le premier artifice signe l’entrée en piste d’un monde de drag clowns, de rois et de reines. Il rend visible des identités multiples dans la grande tradition des freaks du cirque en les transposant dans le champ esthétique du queer.

Quatuor Takács

Tout public

Durée : 1h45 avec entracte

L’un des meilleurs quatuors au monde ! Depuis presque cinquante ans, le quatuor Takács poursuit une tradition musicale exceptionnelle. Les voici à Verdun dans un programme aux parfums classique et romantique.

Installés à l’Université du Colorado à Boulder, Edward Dusinberre, Harumi Rhodes (violons), Richard O’Neill (alto) et András Fejér (violoncelle) parcourent le monde pour partager les joyaux de leur répertoire. Célébrés également pour leurs collaborations avec d’autres musiciens, ils incarnent l’excellence de ce type de formation. Janácek, Smetana, Debussy, Brahms, Bartók, Mozart ou Britten : leurs interprétations comme leurs enregistrements récoltent prix et louanges. Du polyphonique Op. 77 no2 d’Haydn (1799), considéré comme sa plus grande oeuvre instrumentale, à l’unique Quatuor en Mi bémol de Fanny Mendelssohn (1834), le quatuor Takács nous fait passer de l’esprit classique  la sensibilité du romantisme, incarné par l’ultime Quatuor no15 D.887 en Sol majeur (1826), à la fois angoissé et envoûtant, de Schubert.

Anjalousia – Cheppy

Tout public

Durée : 40 min. + rencontre avec les artistes

Dans Anjalousia, le guitariste flamenco Daniel Barba Moreno et l’acrobate et danseur Matias Pilet forment un duo plein d’humour et de surprises. Une célébration stupéfiante de l’amitié.

Daniel Barba Moreno joue de la guitare dans la tradition flamenca. Espagnol andalou, il a appris dans les fêtes de famille et auprès de grands artistes. Matias Pilet s’est formé à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny et l’Académie Fratellini. Pour ce danseur et acrobate hors-pair, sa rencontre avec Olivier Meyrou, qui met en scène ce spectacle, s’est accompagnée de plusieurs créations scéniques d’esprit burlesque. Ce même humour porte Anjalousia, où nos deux comparses virtuoses jouent de leurs humeurs comme de leur discipline. Tandis que le corps bondissant de Matias Pilet ne cesse de se détacher du sol, Daniel Barba Moreno le défie, le taquine. Anjalousia emporte l’adhésion du public, pris à partie par ces deux rivaux apparents, toujours prêts à se réconcilier par amour de l’art.

Anjalousia – Pierrefitte

Tout public

Durée : 40 min. + rencontre avec les artistes

Dans Anjalousia, le guitariste flamenco Daniel Barba Moreno et l’acrobate et danseur Matias Pilet forment un duo plein d’humour et de surprises. Une célébration stupéfiante de l’amitié.

Daniel Barba Moreno joue de la guitare dans la tradition flamenca. Espagnol andalou, il a appris dans les fêtes de famille et auprès de grands artistes. Matias Pilet s’est formé à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny et l’Académie Fratellini. Pour ce danseur et acrobate hors-pair, sa rencontre avec Olivier Meyrou, qui met en scène ce spectacle, s’est accompagnée de plusieurs créations scéniques d’esprit burlesque. Ce même humour porte Anjalousia, où nos deux comparses virtuoses jouent de leurs humeurs comme de leur discipline. Tandis que le corps bondissant de Matias Pilet ne cesse de se détacher du sol, Daniel Barba Moreno le défie, le taquine. Anjalousia emporte l’adhésion du public, pris à partie par ces deux rivaux apparents, toujours prêts à se réconcilier par amour de l’art.

Anjalousia – Nouillonpont

Tout public

Durée : 40 min. + rencontre avec les artistes

Dans Anjalousia, le guitariste flamenco Daniel Barba Moreno et l’acrobate et danseur Matias Pilet forment un duo plein d’humour et de surprises. Une célébration stupéfiante de l’amitié.

Daniel Barba Moreno joue de la guitare dans la tradition flamenca. Espagnol andalou, il a appris dans les fêtes de famille et auprès de grands artistes. Matias Pilet s’est formé à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny et l’Académie Fratellini. Pour ce danseur et acrobate hors-pair, sa rencontre avec Olivier Meyrou, qui met en scène ce spectacle, s’est accompagnée de plusieurs créations scéniques d’esprit burlesque. Ce même humour porte Anjalousia, où nos deux comparses virtuoses jouent de leurs humeurs comme de leur discipline. Tandis que le corps bondissant de Matias Pilet ne cesse de se détacher du sol, Daniel Barba Moreno le défie, le taquine. Anjalousia emporte l’adhésion du public, pris à partie par ces deux rivaux apparents, toujours prêts à se réconcilier par amour de l’art.

Anjalousia – Etain

Tout public

Durée : 40 min. + rencontre avec les artistes

Dans Anjalousia, le guitariste flamenco Daniel Barba Moreno et l’acrobate et danseur Matias Pilet forment un duo plein d’humour et de surprises. Une célébration stupéfiante de l’amitié.

Daniel Barba Moreno joue de la guitare dans la tradition flamenca. Espagnol andalou, il a appris dans les fêtes de famille et auprès de grands artistes. Matias Pilet s’est formé à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny et l’Académie Fratellini. Pour ce danseur et acrobate hors-pair, sa rencontre avec Olivier Meyrou, qui met en scène ce spectacle, s’est accompagnée de plusieurs créations scéniques d’esprit burlesque. Ce même humour porte Anjalousia, où nos deux comparses virtuoses jouent de leurs humeurs comme de leur discipline. Tandis que le corps bondissant de Matias Pilet ne cesse de se détacher du sol, Daniel Barba Moreno le défie, le taquine. Anjalousia emporte l’adhésion du public, pris à partie par ces deux rivaux apparents, toujours prêts à se réconcilier par amour de l’art.

Anjalousia – Haudainville

Tout public

Durée : 40 min. + rencontre avec les artistes

Dans Anjalousia, le guitariste flamenco Daniel Barba Moreno et l’acrobate et danseur Matias Pilet forment un duo plein d’humour et de surprises. Une célébration stupéfiante de l’amitié.

Daniel Barba Moreno joue de la guitare dans la tradition flamenca. Espagnol andalou, il a appris dans les fêtes de famille et auprès de grands artistes. Matias Pilet s’est formé à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny et l’Académie Fratellini. Pour ce danseur et acrobate hors-pair, sa rencontre avec Olivier Meyrou, qui met en scène ce spectacle, s’est accompagnée de plusieurs créations scéniques d’esprit burlesque. Ce même humour porte Anjalousia, où nos deux comparses virtuoses jouent de leurs humeurs comme de leur discipline. Tandis que le corps bondissant de Matias Pilet ne cesse de se détacher du sol, Daniel Barba Moreno le défie, le taquine. Anjalousia emporte l’adhésion du public, pris à partie par ces deux rivaux apparents, toujours prêts à se réconcilier par amour de l’art.

Gadoue

Tout public à partir de 5 ans

Durée : 30 min. + rencontre avec les artistes

Il arrive impeccable, en complet-veston, sur une piste de boue blanche. Attention à la gadoue ! Avec tous ces jonglages, la chute est inévitable. Les salissures aussi. Encore plus les éclats de rire…

Gadoue est un spectacle réjouissant, qui se joue des interdits et réveille en nous, grands et petits, un vrai désir de transgression ! Nathan Israël, jongleur virtuose, incarne un personnage élégant. Le pied à peine posé sur une piste recouverte d’argile, il nous fait craindre le pire. Enchaînant des jongleries de plus en plus complexes, il finit par se retrouver par terre. Peu importe, il poursuit, en jonglant avec des boules ou des mottes de terre aux formats des plus variables. Mi-homme mi-bête, cette créature bipède se vautre dans la boue, avec le plaisir enfantin de la patauge. L’artiste, mis en scène par sa complice Luna Rousseau, nous fait passer des conventions sociales à l’humiliation, du ridicule à la joie de jouer sans retenue. Un vrai Buster Keaton au pays de la régression !

La Généalogie du Mensonge

Tout public à partir de 13 ans

Durée : 1h + rencontre avec les artistes

Pourquoi et comment racontons-nous des histoires ? Deux comédiens décortiquent cette « maladie narrative » propre au genre humain et transforment le plateau en instrument à fabriquer des récits. Vrai de vrai !

Chacun de nous aime écouter des histoires et s’en invente pour soi-même. Nous avons sans cesse recours à des fictions pour échafauder des plans, prévoir, tout prévoir ! Elles nous permettent d’avancer au jour le jour, de revisiter le passé et penser notre avenir. Dans un joyeux chaos, La Généalogie du mensonge met en scène deux personnages, Amandine et Valéry. Ils nous présentent ce besoin troublant d’histoires, ses règles, sa grammaire, ses outils. Avec humour, ils nous posent les vraies questions. Qu’est-ce qui distingue une bonne histoire d’une histoire ratée ? Comment manipule-t-on nos émotions grâce à une fiction ? Pourquoi nous racontons-nous autant d’histoires ? Et, en jouant avec la machinerie théâtrale grâce à un dispositif vidéo, posent une question essentielle aux  spectateurs : que faites-vous là ?

Génération Mitterrand

Tout public à partir de 14 ans

Durée : 1h15 + rencontre avec les artistes

1981. François Mitterrand est élu président de la République. « Le plus beau jour de ma vie » confient les protagonistes de ce spectacle, qui suit jusqu’en 1995 l’exercice du pouvoir du leader socialiste.

Deuxième épisode de la série Huit rois (nos présidents), Génération Mitterrand se présente comme le « portrait sensible » d’un homme politique qui allait enfin « changer la vie ». Le metteur en scène Léo Cohen-Paperman, né en 1995, nous fait entrer dans le règne mitterrandien à travers trois personnages : une journaliste parisienne, un professeur de collège lyonnais et un ouvrier terrifortain. Les scènes de ces narrateurs d’un peuple de gauche perdu dans la Grande Histoire se déroulent en alternance avec des séquences dans le bureau de l’Élysée. On y voit défiler, en présence du grand homme, Michel Rocard, Dalida ou Pei Ming, l’architecte de la Grande Pyramide du Louvre. En jouant avec le réalisme, Génération Mitterrand est un spectacle tout en nuances et humour sur une grande figure historique, riche d’ambiguïté.