Archives

Thibault Cauvin

Tout public

Durée : 1h15 sans entracte

Lauréat, à vingt ans, de trente-six prix internationaux, le guitariste Thibault Cauvin sillonne la planète pour enrichir son répertoire et multiplier les collaborations. Son programme est à son image : sans frontières.

Guitariste le plus titré du monde, Thibault Cauvin a donné un nombre impressionnant de concerts, plus de 120 pays visités pour 1 500 représentations. Jouant devant les publics les plus variés, il a constitué un répertoire qui dépasse le cadre classique pour faire entendre la guitare du côté du jazz ou de la chanson. Surnommé le « Petit Prince de la six-cordes », il est avant tout un artiste majeur, aimant les aventures musicales, dont les récents FILMS et CITIES, ainsi que l’électrique Victor Hugo Triptyque. En interprétant les Trois préludes de Bach, en se rendant sur les terres sud-américaines de Piazzola et Jobim, en partageant les compositions pour le cinéma de Grapelli et de Yepes ou en voyageant grâce aux créations de Duplessy, Vachez ou Domeniconi, Thibault Cauvin nous ouvre ce soir les portes du monde.

André Manoukian

Tout public

Durée : 1h

André Manoukian est un enchanteur. Ses doigts à peine posés sur le clavier, ce musicien de jazz nous emmène vers des mondes lointains. Direction, sa terre d’origine : l’Arménie. Ce soir, la star c’est lui.

Formé à la Berklee School, André Manoukian a toujours fait du répertoire pianistique un espace où le jazz côtoie la chanson ou la musique classique, où des répertoires traditionnels viennent à nous avec de nouveaux visages. S’il joue ce soir en solo, l’artiste s’aventure régulièrement en compagnie de nombreux musiciens, souvent en quintet. Il fait entendre, et raconte, des paysages musicaux qui vont de l’Orient à l’Occident, de Meredith Monk à Serge Gainsbourg. Son spectacle Mes rêves d’Orient déploie des ballades sensuelles, au gré de compositions mélancoliques et délicieuses, inspirées par la musique traditionnelle arménienne. Ouvert aux autres comme jamais oublieux de ses origines, André Manoukian est un homme du partage dont chaque concert s’inscrit dans la complicité et l’émotion.

A la renverse – Damvillers

Tout public à partir de 11 ans

Durée : 1h10 + rencontre avec les artistes

Deux fois l’an, Sandrine et Gabriel se retrouvent dans le Finistère. Elle rêve de l’Amérique ; lui, de rester à ses côtés. Face à la mer, ils s’imaginent une autre vie, prêts à embarquer vers leur véritable destin.

Créé en 2013, À la renverse de l’autrice Karin Serres, artiste associée, est né de sa rencontre avec la metteuse en scène Pascale Danièle-Lacombe. Une  collaboration au long cours dont ce spectacle qui a connu des milliers de spectateurs. L’expression marine À la renverse désigne le moment concordant  avec l’étale où les courants de marée s’inversent. Laisser venir et partir dans l’autre sens, c’est bien l’impulsion que désirent Gabriel et Sandrine — qui préfère être appelée Sardine ! Chaque été, et chaque mois de février pour le carnaval, le « Finisse-terre » devient le lieu de tous les possibles. Gabriel a beau dire être « le guépard » de Sardine, la jeune fille regarde en direction de New York. Karin Serres nous plonge dans la vie de ces deux êtres, face à une mer aussi sensible et redoutable que le temps qui passe.

A la renverse – Stenay

Tout public à partir de 11 ans

Durée : 1h10 + rencontre avec les artistes

Deux fois l’an, Sandrine et Gabriel se retrouvent dans le Finistère. Elle rêve de l’Amérique ; lui, de rester à ses côtés. Face à la mer, ils s’imaginent une autre vie, prêts à embarquer vers leur véritable destin.

Créé en 2013, À la renverse de l’autrice Karin Serres, artiste associée, est né de sa rencontre avec la metteuse en scène Pascale Danièle-Lacombe. Une  collaboration au long cours dont ce spectacle qui a connu des milliers de spectateurs. L’expression marine À la renverse désigne le moment concordant  avec l’étale où les courants de marée s’inversent. Laisser venir et partir dans l’autre sens, c’est bien l’impulsion que désirent Gabriel et Sandrine — qui préfère être appelée Sardine ! Chaque été, et chaque mois de février pour le carnaval, le « Finisse-terre » devient le lieu de tous les possibles. Gabriel a beau dire être « le guépard » de Sardine, la jeune fille regarde en direction de New York. Karin Serres nous plonge dans la vie de ces deux êtres, face à une mer aussi sensible et redoutable que le temps qui passe.

A la renverse – Haudainville

Tout public à partir de 11 ans

Durée : 1h10 + rencontre avec les artistes

Deux fois l’an, Sandrine et Gabriel se retrouvent dans le Finistère. Elle rêve de l’Amérique ; lui, de rester à ses côtés. Face à la mer, ils s’imaginent une autre vie, prêts à embarquer vers leur véritable destin.

Créé en 2013, À la renverse de l’autrice Karin Serres, artiste associée, est né de sa rencontre avec la metteuse en scène Pascale Danièle-Lacombe. Une  collaboration au long cours dont ce spectacle qui a connu des milliers de spectateurs. L’expression marine À la renverse désigne le moment concordant  avec l’étale où les courants de marée s’inversent. Laisser venir et partir dans l’autre sens, c’est bien l’impulsion que désirent Gabriel et Sandrine — qui préfère être appelée Sardine ! Chaque été, et chaque mois de février pour le carnaval, le « Finisse-terre » devient le lieu de tous les possibles. Gabriel a beau dire être « le guépard » de Sardine, la jeune fille regarde en direction de New York. Karin Serres nous plonge dans la vie de ces deux êtres, face à une mer aussi sensible et redoutable que le temps qui passe.

A la renverse – Saint Mihiel

Tout public à partir de 11 ans

Durée : 1h10 + rencontre avec les artistes

Deux fois l’an, Sandrine et Gabriel se retrouvent dans le Finistère. Elle rêve de l’Amérique ; lui, de rester à ses côtés. Face à la mer, ils s’imaginent une autre vie, prêts à embarquer vers leur véritable destin.

Créé en 2013, À la renverse de l’autrice Karin Serres, artiste associée, est né de sa rencontre avec la metteuse en scène Pascale Danièle-Lacombe. Une  collaboration au long cours dont ce spectacle qui a connu des milliers de spectateurs. L’expression marine À la renverse désigne le moment concordant  avec l’étale où les courants de marée s’inversent. Laisser venir et partir dans l’autre sens, c’est bien l’impulsion que désirent Gabriel et Sandrine — qui préfère être appelée Sardine ! Chaque été, et chaque mois de février pour le carnaval, le « Finisse-terre » devient le lieu de tous les possibles. Gabriel a beau dire être « le guépard » de Sardine, la jeune fille regarde en direction de New York. Karin Serres nous plonge dans la vie de ces deux êtres, face à une mer aussi sensible et redoutable que le temps qui passe.

VENAVI

Tout public à partir de 7 ans

Durée : 40 min. + rencontre avec les artistes

Le frère jumeau d’Akouélé s’est absenté quelques instants.
C’est ce que font croire depuis toujours les gens du village à sa soeur. Pourquoi cachent-ils sa mort ? Et comment grandir lorsque l’on vous ment ?

Dans de nombreux pays d’Afrique, dont le Togo de l’auteur Rodrigue Norman, les jumeaux sont sacrés et ne doivent pas être séparés. Si l’un des deux meurt, on s’empresse de réaliser une statuette traditionnelle pour le remplacer, le « venavi ». Peu de temps après leur naissance, Akouélé a perdu son frère mais tout le monde entretient le mythe d’un enfant parti chercher du bois. Attendant son retour, la petite fille ne grandit plus et connaît de multiples difficultés scolaires et relationnelles. Akouélé est pourtant proche d’elle, présence invisible qui conte son histoire avec humour et poésie. Comment sa soeur pourrait-elle entendre le remède qui la délivrerait ? Dans une scénographie aux structures gigognes, le metteur en scène Olivier Letellier parle de la mort aux enfants et de la construction de soi malgré l’absence.

VIVACE

Tout public à partir de 8 ans

Durée : 35 min. + rencontre avec les artistes

Avec Vivace, Alban Richard joue du double sens du mot, musical et biologique. Dans un rythme soutenu, sa chorégraphie nous plonge dans un véritable marathon pour deux danseurs, énergique et enivrant.

Directeur du Centre chorégraphique national de Caen, Alban Richard propose une pièce « tout-terrain » à l’image du terme qui l’a inspiré. Le mot vivace signifie en musique un tempo vif et éclatant. Il désigne en botanique une plante herbacée, son caractère vivace lui permettant de résister aux rigueurs de la mauvaise saison. Une véritable vitalité traverse cette pièce pour deux danseurs en alliant endurance physique et stratégies. Soumis aux pulsations d’une playlist faite de multiples répertoires, les interprètes doivent faire preuve de ressource pour réorganiser leurs mouvements à chaque nouvelle musique. En appui sur des compositions pop, baroque ou électro, ils invitent à ressentir en nous la présence d’un corps vivace, entre acharnement et plaisir !

MOVE ON OVER OR WE’LL MOVE ON OVER YOU

Tout public à partir de 14 ans

Durée : 1h20 + rencontre avec les artistes

Comment raconter l’histoire des Black Panthers, ce mouvement noir américain des années soixante ? Le collectif F71 relève le défi en nous plongeant dans leur atelier de sérigraphie. La contre-offensive peut commencer.

Le slogan Move on over or we’ll move on over you (« passez à autre chose ou nous passerons à autre chose ») figurait sur les affiches des Black Panthers. Le collectif F71 nous emmène dans cette période d’oppression policière et d’espoir communautaire. Leur spectacle raconte l’atelier « fantasmé » de sérigraphie de trois Black Panthers. Les événements autour d’eux rythment actions et réactions. Les images imprimées se font les traductrices des conflits d’une époque face au racisme et à la ségrégation tandis que le FBI multiplie les attaques et les arrestations. Sur un texte et une mise en scène de Stéphanie Farison, ce spectacle fait de l’affiche sérigraphiée le personnage principal en croisant le plaisir d’une narration à de nombreuses sources documentaires et au théâtre de marionnettes.

LES ÉTOILES

Tout public à partir de 14 ans

Durée : 2h + rencontre avec les artistes

Le jeune poète Ezra a perdu sa mère. Puis il perd les mots le jour de l’éloge funèbre. Faut-il partir, en espérant les retrouver dans les étoiles ? Simon Falguières signe un magnifique conte baroque.

Alors qu’il doit rendre hommage à sa mère le jour de son enterrement, Ezra ne parvient plus à parler. Comment réparer ce silence ? Allongé dans sa chambre, le jeune homme part dans un voyage intérieur… Avec Les Étoiles, l’auteur, metteur en scène et artiste associé Simon Falguières joue de la porosité de deux mondes. Ce conte émouvant témoigne d’un tissage virtuose entre le drame familial, le mélodrame, la comédie, la farce et l’épopée. Avec une distribution prête à prendre tous les masques et tous les corps, du jeu à la danse, et une superbe scénographie entre réalité et imagination, ce spectacle suit des personnages attachants et de fidèles marionnettes… jusqu’à la Suède d’Ingmar Bergman et un cinéma minable ! Une réussite théâtrale qui place la poésie au coeur du réel et le réel tout près de l’évasion.

L’ENVERS DE NOS DÉCORS

Tout public à partir de 9 ans

Durée : 35 min. + rencontre avec les artistes

Rencontre entre un jongleur et un auteur jeunesse, L’envers de nos décors nous parle du passage de l’enfance à l’adolescence à coups de pourquoi, de changements
du corps… et du désir d’être heureux.

Deux artistes se rencontrent et parlent de leur enfance, de cette période qui, sous de multiples formes, mène vers l’adolescence, ses envies, ses incertitudes, ses rebellions. Clément Dazin, artiste associé, est gymnaste de formation, jongleur, metteur en scène. Thomas Scotto est auteur jeunesse et scénariste de bandes dessinées. Une évidence s’impose : s’ils doivent faire un spectacle, ils seront ensemble sur scène afin de parler de ces métamorphoses vécues au quotidien, et de cette somme de paradoxes qu’est l’être humain. Promesse tenue ! Entre jonglage et parole, ce duo explore des sentiments souvent doubles, jamais évidents. Si l’autre est un « révélateur de nous-mêmes », comment lui plaire, correspondre à ses attentes, se mettre en relation avec lui ? Sans oublier une autre question de fond, prête à remonter à la surface : peut-on, très tôt, décider d’être heureux ?

ORANGE BLOSSOM

Tout public

Durée : 1h15

Mené par la voix sublime d’Hend Ahmed, Orange Blossom unit électro et musiques du monde en renversant les frontières des genres musicaux. Vingt ans d’existence et de chansons envoûtantes.

D’une puissance symphonique indéniable, capable de nous emporter en une seconde sur des terres étrangères, le groupe Orange Blossom a les vertus d’être inqualifiable. Quand la voix d’Hend Ahmed se fait entendre, l’Orient s’élève devant nous ! En croisant des musiques ethniques de diverses origines et les rythmant avec une frénésie propre à l’électro, Orange Blossom est à la fois un enchantement musical et un espace de dialogues unique. Certains écouteront leurs compositions comme des musiques de films, d’autres entreront en transe aux sons de leurs envolées lyriques. Après un show avec d’immenses bras articulés éclaireurs, le groupe laisse ses machines pour un retour aux sources à Verdun, alors que vient de paraître leur album en public, Blossom Live Sessions, sur le label Washi Washa.

Pater

Tout public à partir de 12 ans

Durée : 1h10 + rencontre avec les artistes

Et si on donnait une version moderne du sacrifice d’Isaac, ordonné par Dieu à Abraham ? Dans une approche humoristique, Pater multiplie les questions que soulèvent l’obéissance et le patriarcat.

Épisode célébrissime de La Bible, l’histoire d’Abraham et son fils Isaac a toujours bouleversé par l’obéissance aveugle d’un père à l’injonction divine et l’acceptation sans faille du fils à un sacrifice. Auteur et metteur en scène de Pater, Guillaume Buffard, directeur de la Cie 2.1 aux côtés de Lisa Como, revisite ce mythe dans un « théâtre burlesque et tragique pour deux comédiens ». Cette libre interprétation raconte les retrouvailles d’Isaac et de son frère Ismaël au chevet de leur père, en ce début de XXIe siècle. Le premier se veut le réconciliateur d’une famille divisée. Le second souhaite placer père et frère face à leurs responsabilités. Un conflit plein d’humour aux confins de l’absurde naît entre les deux hommes. En jouant de l’héritage biblique dans notre monde, Pater ne cesse de vibrer entre éclats de rire et poésie.

La Conf’

Tout public à partir de 10 ans

Durée : 1h20 + rencontre avec les artistes

En réunissant un spécimen d’une espèce en voie de disparition, l’homo sapiens, une assistante et une voix-off, La Conf’ propose de ne pas perdre notre sens de l’humour en pleine période anthropocène.

« Mieux vaut en rire » : l’expression n’est pas de trop pour parler de la nouvelle création de Sylvain Decure et Mélinda Mouslim. À l’heure du réchauffement climatique, ce spectacle drôle et grinçant met en scène une assistante qui nous propose un cours d’histoire de la Vie en accéléré en compagnie d’un étrange sujet d’étude : l’être humain. En l’occurrence, une créature complètement déréglée — comme notre planète aujourd’hui. Avec la participation du grand Marcel Bozonnet en voix-off, la conférence clownesque de La Sensitive approche dans un esprit scientifique l’évolution de ce destructeur de la nature qu’est l’homme. Si celui-ci finit par contaminer l’intervention en cours, La Conf’ parvient à inverser l’image du chaos actuel. Elle nous donne furieusement envie de prendre les choses en main et changer le monde…

Altan – Chatel Chéhéry

Groupe traditionnel irlandais célébrissime, Altan fait taper des pieds avec sa chanteuse à la voix cristalline et ses musiciens inspirés. Venez fêter avec deux mois d’avance la Saint-Patrick !

Ils viennent du magique et sauvage Comté de Donegal, au nord-ouest de l’Irlande. Depuis trente ans, entre jigs enivrants et ballades rêveuses, ils interprètent des airs et des chansons en gaélique ou en anglais. Porté par la voix et le violon de l’envoûtante Mairéad Ni Mhaonaigh, le groupe Altan, avec ses guitaristes, son joueur de bouzouki et son accordéoniste, interprète une musique née sur une terre de légende. Ils feront entendre les titres de leur répertoire où viennent toujours s’inscrire des collaborations avec la génération montante. Leur dernier album, The Gap of Dreams (Compass Records, 2019), est encore la preuve d’une longévité sans cesse inspirée… et inspirante. La voix de Mairéad Ni Mhaonaigh y fait des merveilles dans des chansons en apesanteur aux côtés d’instrumentaux qui empêchent de tenir en place !

Tout public

Durée : 1h15